Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5587 du jeudi 17 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

samedi 19 avril 2014

AFFAIRE KARIM WADE

  Le fils va-t-il payer pour le père ?
Publié le lundi 18 mars 2013

Page visitée 627 fois

Karim Wade, le fils de l’ex-président Abdoulaye Wade, est mis en demeure par la Justice sénégalaise dans le cadre de l’opération Epervier à la sénégalaise. De fait, il dispose d’un mois pour prouver le caractère « halal » des 694 milliards de F CFA d’avoirs en sa possession. C’est énorme, 694 milliards de F CFA et c’est certainement la raison de nombre d’interrogations sur l’origine de cette fortune colossale. Même si Karim Wade ne les avait pas dans des caisses chez lui, la possession d’un tel avoir, dans le contexte de gâchis dont le règne de son père a fait montre, nécessite quelques interrogations et mises au point. Au moins, les autorités sénégalaises ne l’ont pas jeté dans les geôles manu militari. Il bénéficie d’une procédure judiciaire et mieux, il a un mois pour trouver les preuves de l’origine licite de ses biens. Jusque-là donc, il n’est pas lésé. A partir de ces éléments, l’on pourrait penser qu’il ne fait pas l’objet d’une chasse aux sorcières organisée par Macky Sall et les siens contre Wade et les anciens de son régime. Mais ce procès, d’une certaine façon, donne l’impression que le fils hérite des casseroles du père. Il hérite en effet d’un procès imminent. Cela donne envie de dire que c’est le procès de Abdoulaye Wade sans Abdoulaye Wade. Comme si les autorités sénégalaises, que disons-nous, la justice sénégalaise, voulait chercher noise au père par procuration.

Si Karim n’a pas pu hériter du trône que voulait lui léguer son père, il a là un héritage d’une autre forme. Mais c’est cela la politique : nul ne peut gouverner innocemment. En tout cas, c’est ce à quoi les politiciens, sous nos tropiques, nous ont habitués. Au début, ils serrent la ceinture et après c’est la ceinture qui les serrent. Ils font des pieds et des mains pour arriver dans les sphères décisionnelles où ils ont accès au « gombo » (entendez de l’argent mal acquis). Le cas de Karim Wade, à travers le règne de son père, en est un. Rappelons-nous du reste, qu’il y a eu de nombreux scandales au Sénégal sous le régime de Abdoulaye Wade. C’est donc un long processus judiciaire qui commence. Et certainement que d’autres personnes seront prises dans les mailles du filet. C’est comme les trous dans le gruyère : plus il y a de gruyères, plus il y a de trous. Pourvu seulement que le sens de la justice et de l’équité l’emporte sur toute autre considération.

Boureima DEMBELE

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}
Copyright Les Editions Le Pays | SPIP