Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5587 du jeudi 17 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

samedi 19 avril 2014

BURKINA FASO

  « Nous voulons mettre les jeunes au travail »
Publié le mardi 5 juillet 2011

Page visitée 1917 fois

L’ONG « Jeunesse au travail » a animé une conférence de presse le mardi 5 juillet dernier à Ouagadougou pour présenter ses activités. Accompagner les jeunes dans l’orientation scolaire et académique, les appuyer dans la recherche de l’emploi par le renforcement de leurs capacités et cultiver en eux le civisme, voilà les grandes lignes de l’action de cette organisation.

La jeunesse était à l’honneur lors du dernier sommet de l’Union africaine qui s’est tenu en Guinée Equatoriale. Mais si les chefs d’Etat en parlent au plan africain, comment se déclinent les actions dans leur pays respectif ? Malheureusement, le constat aujourd’hui, c’est que le chômage touche en majorité les jeunes. Ce n’est pas étonnant, selon l’ONG "Jeunesse au travail" (JAT), que ceux-ci, instrumentalisés par des esprits malins, aient constitué les troupes des galaxies patriotiques au Rwanda et en Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, il y a urgence à mettre les jeunes au travail. S’inscrivant dans cette logique, l’ONG JAT s’est défini cinq objectifs principaux, à savoir renforcer les capacités techniques et intrinsèques de la jeunesse active, accompagner les jeunes dans leur orientation scolaire et académique. A ce propos, le coordonnateur de l’organisation, Adama Kanazoé a expliqué que les échecs des élèves et des étudiants provenaient des mauvaises décisions qu’ils prenaient sur les filières d’étude. Pour remédier à ce problème, JAT compte entreprendre des actions concrètes pour aider les jeunes dans ce sens. Dans la recherche de l’emploi, JAT se fixe comme objectifs de les appuyer et de les conseiller. Combien d’étudiants à la fin de leurs études savent en effet écrire un bon CV ou une lettre de recommandation et préparer un entretien d’embauche ? Comme l’a reconnu Adama Kanazoé, ces techniques ne font pas partie des programmes d’enseignement et il est absolument nécessaire qu’ils les maîtrisent. Pour réussir ces actions que l’organisation va bientôt lancer, JAT dispose de compétences avérées. L’initiative qui intéressera les jeunes cadres (le projet « Burkina Elite ») sera de leur offrir les compétences nécessaires pour qu’ils soient non seulement compétitifs sur le marché de l’emploi mais aussi des managers de sociétés. A ce propos, loin de revendiquer des postes en brandissant des pancartes, il sera entrepris un plaidoyer auprès des autorités pour promouvoir les jeunes cadres compétents à l’international. Enfin, l’ONG « Jeunesse au travail » compte entreprendre des actions pour cultiver le civisme et l’intégration des jeunes. Cependant, avant de déterminer son programme d’activités 2011, l’organisation rencontrera plusieurs catégories pour recueillir leurs préoccupations.

Dayang-ne-Wendé P. SILGA

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

2 Messages

  • BURKINA FASO 6 juillet 2011 00:28, par L’Aigri, le sensé

    Qu’est-ce qu’ils apportent de nouveaux dans le paysage burkinabè ? R.I.E.N !!!!!!!!!!!!!!

    De nos jours, avec les nouvelles technologies de l’information, on trouve de modèles de CV et de lettre de motivation qui sont très intéressants.

    Pourquoi ne pas dévoiler votre programme maintenant ? Pensez-vous que les autorités ne sont pas au parfum du problème des diplômés ?

    Dans certains pays (surtout anglophone), les sociétés organisent des journées de l’emploi au sein des universités et cela permet aux étudiants de connaître les règles d’embauche, mais dans ce pays de "faux-types", il faudra attendre la découverte du prochain puits de pétrole pour espérer quelque chose.

    repondre message

  • BURKINA FASO 6 juillet 2011 11:01, par Océane Richesse

    Beaucoup de courage et bon vent a cette ONG !

    repondre message

Copyright Les Editions Le Pays | SPIP