Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5587 du jeudi 17 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

samedi 19 avril 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE

 
Publié le mercredi 5 octobre 2011

Page visitée 1489 fois

Le conseil des ministres s’est tenu le mercredi 05 octobre 2011 en séance ordinaire à partir de 09 heures 00 sous la présidence de Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président du conseil des ministres.
Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, autorisé des missions à l’étranger et procédé à des nominations.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Le conseil a examiné deux (02) rapports.

Le premier rapport est relatif à l’adoption d’un (01) projet de loi portant autorisation de ratification de l’Accord signé le 22 juin 2010 à Ouagadougou, modifiant l’accord de partenariat entre les membres du groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) d’une part, et la Communauté européenne (UE) et ses Etats membres d’autre part, signé à Cotonou le 23 juin 2000 et modifié une première fois à Luxembourg le 25 juin 2005.
Conclu pour une durée de vingt (20) ans, l’Accord de Cotonou doit être revu tous les cinq (05) ans en vue de l’adapter à l’actualité et à l’environnement mondial dans lequel s’inscrivent les relations ACP-UE.
La révision de l’Accord de Cotonou vise à :
- préciser les questions relatives au dialogue politique ;
- élucider les questions institutionnelles, humanitaires et de développement humain ;
- expliciter les points d’achoppement sur les accords de commerce ;
- faire de l’accord un instrument de développement économique et d’intégration régionale ;
- assurer une coopération efficace pour le financement du développement.

Le second rapport est relatif aux résultats de la demande de propositions pour le recrutement d’une société chargée du Programme de vérification des importations (PVI) du Burkina Faso.
Aux termes de ses délibérations, le conseil autorise l’attribution du marché à la Société COTECNA Inspection S.A pour la vérification :
- du sucre pour un taux de 0,15% sur la valeur FOB attestée du sucre inspecté ;
- des autres marchandises pour un taux de 0,40% sur la valeur FOB attestée des marchandises diverses inspectées.
Le délai d’exécution est d’un an renouvelable deux fois.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DES MINES, DES CARRIERES ET DE L’ENERGIE

Le conseil a adopté un rapport relatif aux conclusions du groupe de travail interministériel sur l’élaboration d’un programme spécial d’électrification de chefs-lieux de département conformément aux engagements pris par le Président du Faso dans son programme quinquennal.
Le programme, d’un montant de cinquante sept milliards trois cent cinquante neuf millions cinq cent mille (57 359 500 000) F CFA, vise à raccorder quatre vingt dix (90) chefs-lieux de département au réseau de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL) par la construction de lignes interurbaines.
Sa mise en œuvre qui sera déléguée à la SONABEL permettra aux populations de disposer de l’énergie électrique pour le développement des services sociaux de base et des secteurs de production.
Le conseil, après analyse des avantages et des inconvénients de l’option de raccordement, a instruit les ministres en charge du dossier de prendre les dispositions idoines en vue d’une mise en œuvre diligente du programme.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME

Le conseil a adopté un décret portant modification du décret n°2008-035/PRES/PM/MHU/MEF/MATD du 06 février 2008 portant procédure d’obtention du permis de construire.
Aux termes dudit décret, pour l’obtention du permis de construire de catégorie C, il sera désormais exigé :
- un contrat de suivi-contrôle de l’exécution des gros œuvres du projet de construction avec un ingénieur ou un bureau d’études d’ingénierie agréé ;
- une convention de maîtrise d’ouvrage déléguée en sus du contrat de suivi-contrôle avec une structure de maîtrise d’ouvrage déléguée agréée, pour les bâtiments de l’Etat et de ses démembrements.
Son adoption rend obligatoire le suivi de l’exécution de tout projet de construction d’immeuble à plus d’un niveau, les maisons à usage autres que d’habitation en rez-de-chaussée dont la surface totale de plancher hors œuvre dépasse 150 m2 et les établissements recevant du public.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DU COMMERCE ET DE L’ARTISANAT

Le conseil a adopté deux (02) décrets portant respectivement nomination de membres et de président au conseil d’administration du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO).

Au terme du premier décret, les personnes ci-après sont nommées membres audit conseil pour un mandat de trois (03) ans.

Administrateurs représentant l’Etat

Au titre du ministère de la Culture et du tourisme

Monsieur Dramane MILLOHO, Mle 28 616 L, conseiller des affaires économiques.

Au titre du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat

Monsieur Ambroise Marie BALIMA, Mle 13 374 X, conseiller des affaires économiques.

Administrateur représentant la Chambre des métiers de l’artisanat du Burkina Faso

Madame Agarba Patricia BADOLO/POYGA, économiste.

Administrateur représentant l’Agence pour la promotion des exportations (APEX-Burkina), ex-ONAC

Monsieur Djibril BOUNDI, juriste.

Administrateur représentant le personnel du SIAO

Mademoiselle Lamoussa Stella TAPSOBA, communicatrice.

Le second décret nomme monsieur Ambroise Marie BALIMA, Mle 13 374 X, président du conseil d’administration du SIAO.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET SUPERIEUR

Le conseil a adopté un rapport relatif à une demande d’autorisation de recrutement à titre exceptionnel de deux cent douze (212) enseignants de l’Enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP).
Le présent recrutement fait suite au premier qui a eu lieu en 2009 et qui a concerné cent vingt six (126) formateurs. Il constitue la deuxième étape du planning du Programme de renforcement de la formation professionnelle né de la coopération entre la République de Chine Taïwan et le Burkina Faso.
Les niveaux de recrutement et les effectifs sont les suivants :
- BAC scientifique ou professionnel pour cent trente trois (133) élèves à former en quatre (04) ans ;
- DUT/BTS/DTS pour soixante onze (71) enseignants à former en deux (02) ans ;
- Licence ou ingéniorat pour huit (08) personnes à former en deux (02) ans.
L’incidence financière globale en terme de salaires est de deux cent soixante douze millions cinq cent quatre vingt dix mille neuf cent quarante quatre (272 590 944) F CFA, imputables au budget de l’Etat.

I.7. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L’EMPLOI

Le conseil a adopté un décret qui nomme monsieur Adama SAWADOGO, Mle 97 433 G, administrateur civil, membre représentant le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité au conseil d’administration du Groupement d’intérêt public-Programme national de volontariat au Burkina Faso (GIP-PNVB) en remplacement de monsieur Sébastien SANOU, dont il achève le mandat.

Avant de lever sa séance à 13 H 45 mn, le conseil a entendu des communications orales et procédé à des nominations.

II - COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le Secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres a informé le conseil de la visite qu’effectuera le Président du Faso en vue de participer à la commémoration du centenaire de la République de Chine Taïwan le 10 octobre 2011.

Cette visite sera l’occasion pour le Président du Faso de passer en revue l’état de la coopération entre le Burkina Faso et la République de Chine.

II.2. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale a fait au conseil le bilan de la réunion ministérielle tenue le 03 octobre 2011 à Ouagadougou en vue de la préparation de la deuxième conférence au sommet Burkina Faso – Côte d’Ivoire.
La délégation ivoirienne était conduite par le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, monsieur Daniel Kablan DUNCAN.
La conférence au sommet des chefs d’Etat prévue pour se tenir à Ouagadougou le 11 novembre 2011, abordera des questions relatives à la sécurité, aux infrastructures routières, au foncier rural, à l’énergie et à l’implication du secteur privé dans le développement.
Elle sera précédée les 08, 09 et 10 novembre par les réunions des experts et des ministres.

II.3. Le ministre des Transports, des postes et de l’économie numérique a fait au conseil le point de l’état d’avancement des travaux de rénovation de l’aéroport international de Ouagadougou.
La rénovation de l’infrastructure aéroportuaire d’un coût de six milliards (6 000 000 000) de F CFA vise à mettre l’aéroport de Ouagadougou en conformité avec les normes internationales.
La fin des travaux est prévue pour le 30 décembre 2011.

II.4. Le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité a fait au conseil une communication relative à l’attribution controversée d’une réserve ayant fait l’objet d’un déclassement au secteur 4 de la commune urbaine de Koudougou.
Le conseil ayant constaté des violations flagrantes à l’éthique, à la gouvernance et aux règles administratives, a donné instruction au ministre en charge du dossier de situer les responsabilités et de prendre les sanctions qui siéent.
En outre, l’acte d’attribution est annulé et la réserve litigieuse sera affectée à un usage d’intérêt public.

III - NOMINATIONS

III.1. MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DE L’HYDRAULIQUE

Monsieur Lassina PARE, Mle 93 782 D, ingénieur statisticien-économiste, 1ère classe, 1er échelon, est nommé directeur de la prospective et des statistiques agricoles et alimentaires (DPSAA).

III.2. MINISTERE DES SPORTS ET DES LOISIRS

- Monsieur Sibidou SEBGHO, Mle 18 502 F, professeur certifié d’éducation physique et sportive, 2e classe, 8e échelon, est nommé inspecteur technique ;

- Monsieur Poko Francis NAKOULMA, Mle 21 627 U, inspecteur de la jeunesse et des sports, 2e classe, 8e échelon, est nommé inspecteur technique ;

- Monsieur Bazoin BAKO, Mle 18 687 W, inspecteur de la jeunesse et des sports, 3e classe, 5e échelon, est nommé directeur des études et de la planification ;

- Monsieur Rasmané SAWADOGO, Mle 34 298 U, professeur certifié d’éducation physique et sportive, 1ère classe, 11e échelon, est nommé directeur des sports pour tous ;

- Monsieur Poussi KABORE, Mle 28 193 W, professeur d’éducation physique et sportive, 1ère classe, 10e échelon, est nommé chargé d’études ;

- Monsieur Sibiri Henri YAMEOGO, Mle 21 641 Y, professeur certifié d’éducation physique et sportive, 1ère classe, 9e échelon, est nommé chargé d’études ;

- Monsieur Tamba Alain LOMPO, Mle 207 631 K, juriste, 1ère classe, 2e échelon, est nommé chargé d’études.

Le ministre de la Communication
Porte-parole du gouvernement

Alain Edouard TRAORE

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

26 Messages

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 5 octobre 2011 23:58, par Tapsoba

    Le bon sens voudrait qu on restitue le vergé à son "propriétaire" Wendyam plutot que de l affecter à un usage public.Pourquoi ce besoin soudain ? Le maire a menti pour faire déclassifier la réserve sous pretexte de demande pressante de la population.Maintenant que le pot aux roses a été découvert,à César ce qui est à César !! J espère qu il sera au moins conséquemment dédommagé.

    repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 07:59, par Modeste citoyen

    "En outre, l’acte d’attribution est annulé et la réserve litigieuse sera affectée à un usage d’intérêt public."
    Il faut tout simplement rétablir le propriétaire dans ses droits en se fondant sur la déclaration ’’la terre appartient au ......’’
    Nous sortons à peine d’une crise socioéconomique qui n’a pas été bénéfique sauf en enseignements qu’il faut réinvestir pour en prévenir d’autres.

    repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 09:47, par zilbala isidore

    Felicitation au gouvernement d’avoir pris decision pour le suivi des gros oeuvre des chantiers par les ingénieurs du génie civil ;il n’est jamais trop tard pour mieux faire

    zilbala isidore

    Etudiant en 5ème année génie civil au 2iE

    repondre message

    • mon frere ne te réjouis pas trop tot il trouverons toujours un moyen de contourner les ingenieurs.je suis dans le metier il y’a plus de 15 ans et je vois ce qui se passe ;les textes existaient depuis toujours.

      repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 09:48, par Mossé

    Monsieur le PM ,les travailleurs n’attendent que vous pour les revendications sociales qui trainent encore. Notre gouvernement n’a jamais été prévoyant ;il faut que ça chauffe,non ? Alors vous ne perdez rien pour attendre.
    Pour une évaluation des performances des ministères, le ministre de l’administration doit être classé premier et le ministre des routes dernier

    repondre message

  • Une telle somme pour raccorder 90 chefs lieux de province. Belle initiative. Maintenant, il faudrait mettre en place une structure de contrôle des marchés qui seront passés pour éviter la surfacturation qui se faisait avec les fonds précédemment. Egalement éviter les travaux inachevés ou qui tardent à l’être comme ce fut le cas de travaux inachevés par une société qui a déclaré faillite et le cas de Komsilga. L’électrification de ces 90 villages entraînera le développement de ces localités réduira l’exode rurale par la création d’activités génératrice de revenus, favorisera la déconcentration de la fonction publique.

    repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 10:14, par Belco

    Bonjour il n’y avait rien à faire dans ce dernier conseil apparemment. Si tel etait le cas profitez au moins parlez de l’augmentation des salaires des fonctionnaires à 45% et la dimunition du prix du sac de ciment jusqu’à 4000FCFA, ou bien c’est trop vous demandé aussi ??????

    repondre message

    • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 11:45, par baobab

      le conseil a instruit...
      Osons espérer que le conseil des ministres qui a déclassé le terrain, les bénéficiaires de parcelles seront tous sanctionnes avec en tête le PF pour abus d’autorité.LE PCR et le maire revoqué pour leur légèreté....
      et bien plus, le blaiso traduit devant les juriductions du pays pour ..... La justice se relevera de son long sommeil et les mogho puissants refléchiront par deux fois avant de piller.En quoi donner une parcelle au PM, à francois compaore, Hubert, au President du conseil régional relève d’un besoin pressant de la population. Ce qu’ils ont pris ne leur suffisent pas à se payer une parcelle. Faut-il qu’’ils continuent de voler les pauvres personnes ? De injustice, quand tu nous tient . Et patati patata. Aucun de ces gourous ne seront sanctionnés. Le temps fera son oeuvre et les mogo puissants siroteront leur champagne à la gloire de leur forfaiture.. Pauvre burkina !

      repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 10:50, par Burkimbila

    Malgré la crise que connait le secteur de la santé, le ministre Traoré reste muet, comme une carpe. Pas de changement d’Hommes. Il va falloir qu’il prenne ses responsabilités s’il tient à conserver son poste. Mieux vaut amputer à temps un membre atteint d’un cancer afin d’eviter les metastases qui conduiront irremediablement l’individu vers la mort. A bon entendeur, salut

    repondre message

    • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 13:50, par Ramodg Toaka

      Burkimbila, tu as vraiment l’oeil d’un aigle ; tellment tes observations sont pertinentes. Que le tout puissant te protège afin qu’on puisse profiter de tes analyses.

      repondre message

    • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 15:48, par Calis

      Walaï mon ami tu as raison ! Il fait quoi le ministre Adama Traoré, sinon "encourager" ces DRS et médecins chefs épris de gombo ? D’ailleurs il n’est pas sans ignorer que chez lui au Nord, il n’y a plus de SLM (médecin chargé du Service de Lutte contre la Maladie) sorte de secrétaire Général de la direction, l’un des postes les plus importants du système de santé au niveau intermédiaire. En fait, il a laissé carte verte au Directeur Régional d’en refuser l’affectation d’un ; puisque ce dernier serait un potentiel intérimaire qui le priverait d’être reçu comme participant à plusieurs séminaires en même temps (c’est l’un des deals les plus lucratifs pour les DRS avec la complicité du niveau central). POPULATION DU NORD, LE MINISTRE SE FOUT DE VOUS comme de l’ensemble de son personnel !!! Qu’il agisse......

      repondre message

    • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 15:58, par Calis

      Walaï mon ami tu as raison ! Il fait quoi le ministre Adama Traoré, sinon "encourager" ces DRS et médecins chefs épris de "gombo" ? D’ailleurs il n’est pas sans ignorer que chez lui au Nord, il n’y a plus de SLM (médecin chargé du Service de Lutte contre la Maladie) sorte de secrétaire Général de la direction, l’un des postes les plus importants du système de santé au niveau intermédiaire. En fait, il a donné carte verte au Directeur Régional d’en refuser l’affectation d’un ; puisque ce dernier constituerait un potentiel concurrent qui le priverait de se constituer participant à plusieurs séminaires et/ou formations perdiemés en même temps. POPULATION DU NORD, LE MINISTRE SE FOUT DE VOUS comme de l’ensemble de son personnel !!! Qu’il agisse......

      repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 11:01, par Ali

    Pourquoi annuler une mesure pour en reprendre une autre similaire ? Rendez au vieux son verger tout simplement car si celui ci est affecté à un usage d’intérêt public c’est comme s’il n’appartenait plus au vieux et ce n’est pas loin de la première mesure.Au moins le maire en a pris pour son grade et c’est une bonne chose.

    repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 11:04, par POL 04

    L ministère en charge de l’administration du territoire devrait restituer le verger au vieux et non le réaffecter à d’autre fin. Le problème reste entier pour le peuple bukinabè.

    repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 11:15, par anta

    Le MESS est le seul ministère qui fonctionne sans organigramme. Le saviez-vous ? Quand on vous dit que le Tocin ça fait du bruit, vous pensez qu’on ment. Et puis il faut remettre à Wendyam son verger.

    repondre message

    • Monsieur s les MINISTRES C’est toujours mieux que son fils commette une erreur puis le papa rectifie. Au lieu de laisser vos représentants trouver la solution sous votre supervision vous engagez encore tout le pays pour des questions qui auraient trouver sa réponse au niveaux local.C’est très tôt.Surtout dans le même foyer.En entendant d’autres régimes Koudougou doit avoir un traitement particulier.

      repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 11:25, par énervé

    Que le Gouvernement soit vigilant pour le verger de ce vieux. Les choses se passent quand meme à Koudougou hein, donc.... Par ailleurs le gouvernement devrait inviter la population à reveler tout cas similaire à celui qui s’est passé à Koudougou. Les gens (gourous du régime) se sont partagés des terres dans toutes les provinces. Ce qui m’intrigue aussi c’est que Saye Zerbo qui insultait Thom Sank au nom de Dieu est aussi impliqué dans cette fraude. Peut etre que son Dieu l’y a invité. En tout le mien dans la Bible dit d’aimer son prochain comme soit. Donc de ne pas prendre frauduleusement 1000m2 pendant ton prochain en a zéro. webmaster , j’ai rien de mal donc je compte sur toi.

    repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 11:30, par énervé

    Que le Gouvernement soit vigilant pour le verger de ce vieux. Les choses se passent quand meme à Koudougou hein, donc.... Par ailleurs le gouvernement devrait inviter la population à reveler tout cas similaire à celui qui s’est passé à Koudougou. Les gens (gourous du régime) se sont partagés des terres dans toutes les provinces. Ce qui m’intrigue aussi c’est que Saye Zerbo qui insultait Thom Sank au nom de Dieu est aussi impliqué dans cette fraude. Peut etre que son Dieu l’y a invité. En tout le mien dans la Bible dit d’aimer son prochain comme soit. Donc de ne pas prendre frauduleusement 1000m2 pendant ton prochain en a zéro. Enfin on attend une déclaration de démenti du CDP comme il en a l’habitude de le faire. Je compte sur les journalistes pour harceler le gouvernement jusqu’à clarification de cette affaire. webmaster , j’ai rien de mal donc je compte sur toi.

    repondre message

    • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 12:14, par ZORRO

      Je voudrais ici féliciter particulièrement la presse de notre pays, car c’est elle qui a permis de découvrir cette affaire et de forcer la main du gouvernement. sans elle, le Vieux allait être spolié en silence. merci à vous Hommes de la presse,c’est ça contribuer à construire notre démocratie.

      Mais je trouve que c’est trop facile pour le gouvernement de prendre un décret en conseil des ministres pour annuler le déclassement frauduleux du terrain comme si de rien n’était. Le conseil himself reconnaît qu’il y a eu de graves violations des textes. Il faut donc une poursuite judiciaire contre ce maire et tous ceux qui ont été complices de ce vol, et Séraphine Boulmiougou ne me dira pas le contraire.

      nous restons vigilants et on attend la suite de cette affaire.

      repondre message

    • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 13:28, par LEADERSHEEP

      Mon cher Gouvernement c’est bon mais c’est pas arrivé parce que le verger appartient au vieux donc rendez-lui son bien SVP ! Et d’autre part n’oubliez pas votre promesse du mois d’octobre pour les travailleurs. Car ils sont sur la defensive et n’attendent qu’un rien pour passer à l’offensive.

      repondre message

    • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 13:54, par Jose Gracias

      Le bon sens, la compassion et la prise en compte du fait que le verger est le fruit de la vie du vieux recommande que l’Etat restitue tout simplement le verger a son proprietaire. Pourquoi invoquer l’interet public pour spolier le vieux ? Si a chaque fois qu’un simple citoyen a raison au lieu de lui faire justice on agit de la sorte, a quoi sert l’Etat ????

      repondre message

    • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 17:08, par Henri Sebgo dit HS

      Mr. Saidou Zagré directeur de cabinet de Rock et maire de Koudougou doit être viré fissa et avec poursuite judiciaire SVP ! si non, ma copine Séraphine devrait être réhabilitée. N’GAOW !, Vive Henri Sebgo dit HS !

      repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 14:18, par Duolo

    La décision du retrait du verger du vieux Wendyam de Koudougou au profit de l’Etat n’est pas juste et montre bien que tous les Burkinabè ne sont pas égaux en Droit comme le stipule la Constitution du Burkina Faso. Prise de surcroit par un Conseil de Ministres de la République, cette décision contre les intérêts d’un Burkinabè sur le sol Burkina est attristant et très méchante.
    Comment un Etat peut il traiter ses citoyens de la sorte ?
    Le Burkina appartient-il à un clan ou à une famille ? Je suis inquiet au vu du lieu où cette décision émane car les Ministres c’est quand même pas des ouvriers illettrés et sans courage à la contradiction du chef à moins que nous soyons en royaume. C’est très honteux ce gouvernement.
    De grâce Messieurs les Ministres de ALT ne brûler pas ce pays pour vos intérêts familliaux et égoistes.

    repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 14:37, par anta

    kôrô tu veux mourir ?Si tu entres dans affaire de bourse-là,tu risque un kafcident.c’est comme le verge du vieux Wendyam mais ici si Gayandé ne te trucide pas, Bouki ou Morou vont le faire.Silence et va nourrir tes poussins avec le "tambeko".Je les entends piauler de faim.

    repondre message

  • COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRE 6 octobre 2011 18:28, par Vagabond

    1. Restituez le verger du vieux à Koudougou ( N’oubliez pas que la plupart des problèmes que vous avez créé viennent de Koudougou (Norbert Zongo Justin Zongo, etc)
    2. Le recrutement de techniciens-enseignants est salutaire
    3. revoyez les salaires à la hausse si le pays veut vraiment emerger
    4. arretez de nommer toujours les memes, il y a aussi des tetes encore jeunes et pensantes au Burkina Faso et dans la diaspora
    5. Supprimez le monopole que certains groupes secrets detiennent (immobilier, or, etc)

    repondre message

Copyright Les Editions Le Pays | SPIP