Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5587 du jeudi 17 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

jeudi 17 avril 2014

ELECTIONS AU KENYA

  En finir avec la démocratie de la machette
Publié le lundi 4 mars 2013

Page visitée 102 fois

Les Kényans étaient aux urnes, hier, 4 mars 2013. Ils ont fait d’une pierre six coups puisqu’à l’occasion, ils devaient choisir concomitamment leur président, leurs sénateurs, leurs gouverneurs, leurs conseillers municipaux et tutti quanti. Le fait majeur de cet évènement est l’absence du président Mwaï Kibaki qui n’est pas candidat à sa propre succession. Une particularité qui vaut son pesant d’or si l’on sait que sous nos tropiques, ils sont nombreux, les chefs d’Etat qui s’accrochent au pouvoir comme à la prunelle de leurs yeux et ce, en dépit du poids de leur âge. C’est tout à l’honneur du président Mwaï Kibaki dont le parti sera représenté par Uru Kenyatta, un tribun hors pair qui est actuellement dans le viseur de la Cour pénale internationale. C’est donc lui qui affronte l’ancien vice-président Raïla Odinga dans les urnes. Et contrairement aux craintes inspirées par les violences post-électorales de 2007, le scrutin s’est déroulé dans le calme. L’histoire ne s’est pas répétée. Pas pour le moment en tout cas. Car on a encore frais dans les mémoires les affrontements inter-communautaires qui avaient émaillé la présidentielle de 2007 et qui avaient mis le pays sens dessus dessous. Ils étaient nombreux, les Kényans qui ont payé innocemment le prix de leur vie à cause de l’incurie des hommes politiques, sans compter les milliers de déplacés qui, très traumatisés, refusent jusque-là de regagner leurs pénates. La psychose est toujours présente dans les esprits. De toute évidence, les Kényans doivent pouvoir prendre de la hauteur pour réussir ces élections générales puisque tout le monde entier les regarde. Il faut qu’ils en finissent avec cette démocratie de la machette qui, comme en Côte d’Ivoire, n’a fait que renforcer la division et la haine fraternelle. Peut-être le président américain, Barack Obama, qui est lui-même Kényan d’origine, exercera-t-il une discrète pression sur les acteurs politiques pour que les présentes élections ne plongent pas le pays dans l’irréparable. La proclamation des résultats constitue en effet l’autre étape de frayeur. Et tant que les différents candidats n’auront pas accepté debon cœur le verdict des urnes, il ne faut jurer de rien.

Boundi OUOBA

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

2 Messages

  • ELECTIONS AU KENYA 5 mars 2013 10:03, par Tenga de Nairobi

    Pour vos prochaines editions, ecrivez Uhuru (U-HU-RU) et non Uru. Pour l’instant sur 1/3 des voix, Uhuru Kenyatta a 56% contre 49 pour Odinga. Les comptes du fief de Raila Ondinga (Kisumu, proche de la frontiere de l’Ouganda) ne sont pas encore disponibles. Les depouillements sont plus lents que prevus, le systeme electronique ayant connu des failles, mais on devrait etre situe d’ici ce soir ou tot demain matin. Pour l’instant tout le monde attend avec angoisse, car c’est plutot l’annonce des resultats qui peut poser probleme plus que le vote lui-meme. A suivre

    repondre message

    • ELECTIONS AU KENYA 5 mars 2013 15:30

      Les tripatouillages commencent parceque 56%+49% font 105%.Alors tu ne trouves pas qu’il y a problème quelque part ?

      repondre message

Copyright Les Editions Le Pays | SPIP