Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5587 du jeudi 17 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

samedi 19 avril 2014

FESPACO 2013

  L’OIF se présente aux acteurs
Publié le lundi 4 mars 2013

Page visitée 118 fois

En marge de la 23e édition du FESPACO, des responsables de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont animé une conférence de presse le 28 février 2013 à Ouagadougou. L’objectif était de partager avec les hommes de médias les grandes lignes des actions de l’organisation en faveur du 7e art et les conditions dans lesquelles les cinéastes peuvent prétendre à un quelconque soutien de l’OIF. La conférence de presse a été animée par Sandra Coulibaly, sous-directrice de la direction de la Diversité et du développement culturels à l’OIF, entourée des ses collaborateurs.

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) est présente au FESPACO (festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou). Pour cette édition de 2013, elle s’est présentée aux hommes de médias ainsi qu’à des acteurs du monde du cinéma. Dès l’entame des échanges, Sandra Coulibaly, sous- directrice de la direction de la Diversité et du développement culturels à l’OIF, a donné la vision que l’institution porte sur la culture de façon générale et sur le cinéma en particulier. Le cinéma est perçu comme un secteur stratégique de développement. Depuis la création de l’OIF, dira Sandra Coulibaly, une politique culturelle a toujours été adoptée et vise à accompagner les pays membres dans leur politique culturelle ainsi que les acteurs du cinéma. « L’OIF a identifié le secteur de l’audiovisuel comme un secteur stratégique en termes de croissance et de développement socioéconomiques et culturels pour le continent africain, mais également un enjeu de la diversité sur les écrans », a souligné la sous-directrice. Les Etats l’ont compris ; en témoigne l’importance des productions nationales.

L’OIF a mis en place un programme de politique nationale de développement des industries culturelles et une stratégie numérique adoptée lors du dernier sommet de la francophonie en République démocratique du Congo (RDC) est également mise en œuvre. C’est au regard des changements et des mutations que l’OIF met en place toutes ces politiques afin d’accompagner les Etats. Les fonds de garantie existants au niveau de l’OIF sont au nombre de trois : au Maroc en partenariat avec la Caisse centrale de garantie, en Tunisie avec la Société tunisienne de garantie et en Afrique del’Ouest avec la BID de la CEDEAO. Pour accompagner et permettre aux professionnels d’être informés sur les appels à proposition, il a été créé le site :www.imagesfrancophones.org.

En somme, l’organisation vise « à favoriser l’accès des créations audiovisuelles du Sud aux circuits de diffusion, de distribution et d’exploitation mondiaux ; contribuer à l’amélioration de la qualité de programmation des télévisions nationales du Sud ; élever le lot de programmes des télévisions nationales et renforcer le rôle culturel du cinéma et de l’image ; contribuer à la coopération de l’audiovisuel par le biais de coproduction et de partenariat ; mutualiser les moyens existantsavec des partenaires engagés pour un meilleur suivi des projets retenus ».Avec de tels objectifs, l’OIF a décidé d’intervenir dans quatre axes principaux que sont, l’aide à la production, à la promotion et à la mise en marché, l’aide à l’exploitation et l’aide à la formation.
Malgré le rôle combien important que joue le secteur de l’audiovisuel, il reste menacé par la piraterie. Au niveau de l’OIF, on dit en être conscient et le travail doit se poursuivre quant à la protection des œuvres.

Des hommes de médiaset des cinéastes ont voulu ensuite en savoir plus sur la lourdeur des conditions à remplir et sur la question du soutien à la jeune génération.

Aimé NABALOUM

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}
Copyright Les Editions Le Pays | SPIP