Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5589 du mardi 22 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

- La Maison de l’Entreprise du Burkina Faso lance :

1) un avis de recrutement pour le recrutement d’une agence de communication chargée des actions de communications 2014 au profit de la MEBF.

PDF - 413.2 ko
Cliquez ici

2) Avis d’Appel d’offres pour l’acquisition de matériels informatiques, de matériel de réseaux et des onduleurs au profit de la MEBF.

PDF - 342.5 ko
Cliquez ici

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

mercredi 23 avril 2014

FONDS PANAFRICAIN DU CINEMA ET DE L’AUDIOVISUEL

  Les membres du comité se concertent au cours du FESPACO
Publié le lundi 4 mars 2013

Page visitée 139 fois

Les membres du comité d’orientation transitoire du Fonds panafricain du cinéma et de l’audiovisuel (FPCA) ont saisi l’occasion de la 23e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) pour tenir une rencontre de travail à Ouagadougou du 26 février au 1er mars 2013. A la clôture de la rencontre, les membres ont convenu d’un certain nombres de mesures afin de soutenir les actions des cinéastes tant en matière d’encadrement, que d’exploitation. Les échanges ont été présidés, le 1er mars 2013, par Alimata Salembéré, invitée d’honneur du FESPACO 2013, par ailleurs ancienne directrice de la culture de l’OIF (Organisation internationale de la francophonie).

Comment relancer le cinéma africain ? Telle est la problématique de la rencontre tenue par le Fonds panafricain du cinéma et de l’audiovisuel (FPCA). Cette question a été au centre des échanges des membres du comité d’orientation transitoire du FPCA. Les membres du comité d’orientation transitoire, sous la houlette de Alimata Salembéré, invitée d’honneur du FESPACO 2013, eu regard à l’état actuel du cinéma africain, se sont laissés convaincre qu’il est temps que ce secteur d’activité soit soutenu. Ainsi, après les temps de gloire, le cinéma africain connait actuellement des difficultés. Ces difficultés se déclinent en la fermeture des salles de projection déjà en nombre insuffisant, au manque d’entretien et en la concurrence de la vidéo. Quant à l’encadrement, les problèmes sont également légion : le manque de soutien par les politiques publiques et un cadre juridique pas très adapté. En parcourant les conclusions du comité d’orientation transitoire, il ressort une insuffisance des infrastructures industrielles nécessaires à la chaîne de production et de fabrication des films qui dépendent d’ailleurs de l’offre étrangère.

Solutions

C’est à ces difficultés que l’association du Fonds panafricain du cinéma et de l’audiovisuel (FPCA) entend trouver un solutionnement. Le Fonds, pour marquer son caractère panafricain, prend en compte les préoccupations des acteurs du monde du cinéma et de l’audiovisuel de toutes les régions de l’Afrique et ajoutent à celles-ci, les diasporas. L’objectif global est de mettre à la disposition des cinéastes du continent des projets audiovisuels importants pour l’image de l’Afrique toute entière. Ainsi, il s’ouvrira d’une part à tous les créateurs en mettant l’accent sur les jeunes et l’équilibre du genre, et d’autre part aux bonnes volontés publiques et privées désireuses de soutenir financièrement la création audiovisuelle africaine.

Dans son intervention, Alimata Salembéré, ancienne directrice de la culture de l’OIF, a salué non seulement l’initiative de travailler à doter le cinéma et l’audiovisuel panafricain d’un Fonds mais aussi l’implication de tous pour la tenue de la rencontre du comité d’orientation transitoire à Ouagadougou. Elikia M’bokolo, qui représente l’Afrique centrale, a rappelé tout l’intérêt que le président de l’OIF, Abdou Diouf, porte à ce fonds, puisque ce dernier a pris l’initiative d’associer tout le monde.
A cette étape des travaux, le comité d’orientation transitoire est à pied d’œuvre pour élaborer un cadre juridique nécessaire au passage à l’étape cruciale de la recherche des sources de financement. Il convient de noter que le comité est composé de représentants des différentes régions de l’Afrique.

Pays africains et organisations ayant déjà annoncé leur soutien au FPCA :
Pays  : Bénin, Burkina Faso, Burundi, République centrafricaine, République démocratique du Congo (RDC), Côte d’Ivoire, Gabon, Gambie, Madagascar, Maroc, Sénégal, Tchad, Tunisie.

Organisations  : Associations des réalisateurs professionnels algériens (ARPA), Ecole de cinéma Blue Nile (Ethiopie), Chambre nationale des producteurs de films (CNPF) du Maroc, Chambre nationale des producteurs de films et Association des cinéastes tunisiens (Tunisie), Institut gabonais de l’image et du son (IGIS) (Gabon), La Normandie (Salle de cinéma) au Tchad.

Source  : Document de presse

Aimé NABALOUM

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}
Copyright Les Editions Le Pays | SPIP