Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5587 du jeudi 17 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

samedi 19 avril 2014

INSECURITE AU KOULPELOGO

  Six présumés criminels aux arrêts
Publié le lundi 14 janvier 2013

Page visitée 172 fois

Six délinquants « fréquemment impliqués dans des attaques à main armée » ont été mis hors d’état de nuire entre le 22 décembre 2012 et le 2 janvier 2013, par la Brigade territoriale de gendarmerie de la ville de Ouargaye, chef-lieu de la province du Koulpélogo, région du Centre-Est. Les six malfrats ont été présentés à la presse, le vendredi 11 janvier 2013 à la Brigade de gendarmerie de ladite ville.

Ce n’est pas peu dire que la province du Koulpélogo, située au Sud-Est de la région du Centre-Est, à 56 km de Tenkodogo, capitale de ladite région, est l’une des provinces les plus criminogènes où les braquages de véritables malfrats sans scrupule sont monnaies courantes. La cible : les paisibles populations qui ne demandent qu’à vaquer à leurs occupations en toute sécurité. Mais ça y est ! Ces paisibles populations du Koulpélogo et celles environnantes vont enfin souffler un peu. Motif : six de ces délinquants, de véritables professionnels dans les attaques à main armée, ont été appréhendés par la Brigade territoriale de gendarmerie de Ouargaye appuyée par le 35e escadron de gendarmerie mobile, entre le 22 décembre 2012 et le 2 janvier 2013. Et le vendredi 11 janvier, dans l’après-midi, ces six bandits ont été présentés à la presse locale et nationale.

Le déroulement des faits

Selon les explications de l’adjudant-chef, Mamadi Zarré, commandant de la Brigade territoriale de la gendarmerie de Ouargaye, tout a commencé le 22 décembre 2012, lorsque la présence du sieur Béogo Sibidi Arnaud Pissiba, bandit de grand chemin, activement recherché par les services de sécurité, a été signalée à Salambaoré, village situé dans le département de Yondé à 12 km vers l’Est de Ouargaye. Une équipe de gendarmes est donc envoyée sur place. Et « C’est au terme d’une lutte âpre que l’équipe de gendarmes dépêchée sur les lieux est parvenue à le neutraliser », a souligné l’adjudant-chef Zarré. D’après les dires du Lt Youmandia B. Lompo et de l’adjudant-chef Zarré, le sieur Béogo a été condamné par contumance courant février 2012 à une peine de dix ans de prison pour avoir étranglé une fille. Il est également recherché par les gendarmeries de Ouargaye et de Fada N’gourma pour des attaques à main armée et par les services de l’environnement pour braconnage chronique dans la réserve faunique présidentielle.
Le même jour, 22 décembre 2012, dans la soirée, une information relative à la présence d’une bande de bandits à Tiré, village situé à 20 km de Ouargaye sur l’axe Ouargaye-Fada, parvient à l’adjudant-chef Zarré. « Alertés, des gendarmes y sont dépêchés et arrivent à récupérer un bandit (Bandé Soumaye) gravement blessé par les populations qui avaient déjà abattus quatre de ses compagnons », a afirmé l’adjudant-chef Zarré qui avait à ses côtés le Lt Youmandia B. Lompo. « Il a fallu tirer en l’air pour empêcher la population d’aller à l’extrême », a reconnu le Lt Lompo. Des quatre délinquants abattus par la population de Tiré, figure le cerveau du nom de Sondé Boukary. Il résidait à Tiré même. Son domicile a été présenté à la presse lors des visites des lieux. « L’interrogatoire (NDLR du sieur Soumaye) a permis la dénonciation de cinq autres complices desquels, on dénombre les nommés Bandé Laya, Barry Hamado et Sondé Djédé », a ajouté l’adjudant-chef Zarré. Grâce à des battues organisées par les gendarmes qui ont connu une collaboration de la population de Tiré, les trois délinquants sus-cités ont pu être arrêtés. Touefois, selon l’adjudant-chef, deux autres sont toujours en cavale.
La dernière attaque, à en croire l’adjudant-chef Zarré, s’est déroulée le 25 décembre 2012 dans le village de Baléré (une localité qui regorge de cotonculteurs) situé précisément sur l’axe Comin-Yanga-Fada N’Gourma. Et cela a été l’œuvre d’un seul individu, nommé Barry Adoubahirou. Informée, « la gendarmerie organise rapidement une battue dans la zone avec l’appui de vaillantes populations décidées à en découdre avec la délinquance. Au bout des recherches, le délinquant, en la personne de Barry Adoubahirou, est encerclé par nos éléments et mis hors d’état de nuire et son matériel de braquage retrouvé », a expliqué l’adjudant-chef Zarré.
Pour le commandant de compagnie de gendarmerie de Tenkodogo, le Lt Lompo, « cette opération qui a permis d’appréhender six délinquants auteurs d’attaques à main armée a mis en exergue les résuttats d’une franche collaboration entre une population et sa gendarmerie ». Il a rassuré la presse en ces termes : « des individus déjà fichés feront l’objet d’interpellation au cours des prochains jours du fait de cette collaboration que nous allons entretenir ». Les visites des villages de Tiré et de Baléré ont permis aux gendarmes de remercier la population de ces deux localités pour leur collaboration. Ils les ont invités à continuer cette collaboration.

Welman GUINGANI
(Correspondan)

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}
Copyright Les Editions Le Pays | SPIP