Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5587 du jeudi 17 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

vendredi 18 avril 2014

MERCURE ET CYANURE DANS L’ORPAILLAGE

  L’or de la mort
Publié le jeudi 24 mai 2012

Page visitée 715 fois

Le miracle du métal jaune ! C’est bien ce qui m’est arrivé ces jours-ci. Habitués à me voir dans ma bicoque avec des cheveux hirsutes et des haillons, mes voisins au quartier ont découvert avec stupéfaction mon nouveau « look » et mes moyens de nouveau riche. Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps. Je suis devenu orpailleur dans le Ganzourgou. Vous n’avez donc plus à chercher loin : l’or, ça rapporte gros et même très gros. Quand de retour du village, je voyais les orpailleurs tout sales, je les traitais de tous les noms d’oiseaux. Maintenant, j’ai même de l’admiration pour ces collègues qui font des jours entiers dans des galeries profondes de plusieurs dizaines de mètres, à la recherche de l’or. J’ai fait deux mois dans la campagne et quand je suis revenu en ville, j’ai oublié tous les risques que j’ai pris parce que j’ai gagné de l’argent. Si je le dis, c’est pour être honnête avec vous. Les sites d’orpaillage ne sont pas faits pour les enfants de chœur. Il y a la prostitution, la drogue, le banditisme, etc. Le farwest quoi ! Le plus grave, c’est que nous les orpailleurs, on ne connaît pas la préservation de l’environnement, la destruction de la couche d’ozone, la pollution de la nappe phréatique… On se moque même de notre propre santé. Si vous ne voyez pas de quoi je veux parler, rincez bien vos oreilles pour entendre la suite. Mes collègues utilisaient du mercure et du cyanure pour la récupération de l’or. Ah oui, en peu de temps, j’en suis devenu un spécialiste. Il paraît que ces produits toxiques permettent de bien traiter le minerai et d’avoir beaucoup d’or. Moi, je ne savais pas que c’était dangereux. L’autre jour, j’ai demandé à mon chef pourquoi sa peau était si mal en point comme s’il avait la gale. Il m’a dit que c’est le produit-là mais qu’il s’en moquait éperdument parce qu’il avait son or. Eh bien, cette nuit-là, je n’ai pas bien dormi. Plusieurs questions se bousculaient dans ma tête. Comment ces orpailleurs ont-ils pu acquérir du cyanure (un produit très toxique pour l’homme et qui est contrôlé dans le monde) si ce n’est par la fraude ? Comment se fait-il que l’Etat ne fasse rien ou presque pour contrôler l’utilisation anarchique de ces produits ? Combien de cours d’eau ont été pollués au Burkina ? Et ces trous profonds, qui va les reboucher quand nous allons changer de site pour chercher un autre filon ?
Le matin au réveil, j’avais mal à la tête à force d’avoir cogité. Mais que pouvais-je faire avec des orpailleurs qui ne savent rien des conséquences du mercure qui peut par exemple provoquer des fausses couches chez une femme enceinte ou provoquer des cancers à long terme ? C’est pourquoi, je me suis rendu à l’évidence que si l’Etat continue de laisser faire, ce sera grave ! Il faut qu’il se ressaisisse et qu’il tape du poing sur la table. Quand je suis rentré à Ouaga, je suis allé faire des recherches sur le net et j’ai eu froid. Je ne parle donc pas dans le vide. L’or va finir un jour. Et si nous voulons survivre à cette ressource qui rapporte gros aux citoyens (comme nous autres) et à l’Etat (c’est le premier produit d’exportation du Burkina), nous devons agir maintenant. Pas seulement en direction des orpailleurs. Les grandes sociétés minières doivent être suivies à la trace afin que l’utilisation du cyanure soit sans conséquence pour les hommes et l’environnement car le risque zéro n’existe pas. Je sais que vous brûlez d’envie de me demander si je vais retourner sur mon site. Vraiment, le cœur n’y est plus mais vous savez, je ne sais pas si je pourrais supporter le regard de mes voisins si je retombais dans ma misère…

Le Fou

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

3 Messages

  • MERCURE ET CYANURE DANS L’ORPAILLAGE 25 mai 2012 10:44, par INQUIETUDES

    TRES BELLE ANALYSE LE FOU. L’IRRESPONSABILITE DE NOS AUTORITES FACE A CE PHENOMENE VA NS CREER DE SERIEUX ENNUIS A LA LONGUE.
    DE NOMBREUX PAYS EN ONT FAIT LES FRAIS (cancer, fausses couches, maladies respiratoires et épidermiques,.....).
    Après ingestion du poison, il n’est pas anormal de trouver du sang recraché. Les ongles et les lèvres virent au rose-violet, en raison du blocage de la circulation sanguine et de la diminution de l’oxygène sanguin. Une odeur d’amande dans la bouche de l’individu donne une preuve supplémentaire de l’origine de l’empoisonnement.

    QUE FAIT L ’ETAT DANS TOUT CA POUR STOPPER CE FLEAU !!!

    repondre message

  • MERCURE ET CYANURE DANS L’ORPAILLAGE 25 mai 2012 20:37, par Kpièrou

    Pourquoi le pays colonisateur avait déclaré le "Pays des Hommes Intègres" sans ressources minières alors que sur tout le territoire burkinabè aujourd’hui on trouve de l’or et presqu’à ciel ouvert ?
    D’une part pour cacher la vérité et conserver cela en provisions et d’autre part pour éviter cette course incontrôlée avec les multiples conséquences néfastes à la population.
    S’il faut accuser le Colonisateur d’un mensonge il s’agit d’un mensonge bénéfique. Aujourd’hui l’Etat (dans ses responsables) est incompétent à connaître le mieux pour sa population et même pour la survie du Pays.
    Si ce laisser-aller est accepté c’est parce que pour aujourd’hui les intérêts immédiats (des responsables) sont satisfaits mais tant pis pour les populations locales et tant pis pour l’avnir même du Burkina. Même l’énergie nucléaire exploitée par les pays riches est remise en cause aujourd’hui car les risques et les déchets nucléaires ne sont pas maîtrisés.
    Nos responsables se soucient-ils de la population des burkinabè et de l’avenir du Burkina ? pourquoi ce silence et ce laisser faire devant une question urgente et de survie de toute une population. Malgré les inquiétudes des personnes de bonne volonté c’est le silence : s’il n’en est rien il faut rassurer le peuple et si le rsique est réel il faut alors prendre des mesures.
    Ces interrogations sont des questions à poser à qui de droit (au ministre de l’énergie et des mines, au premier ministre et pourquoi pas au président du Faso). Je laisse le soin à votre journal de le faire.

    repondre message

  • MERCURE ET CYANURE DANS L’ORPAILLAGE 26 mai 2012 23:22, par peterpane 27

    Quelle sagesse une fois de plus le Fou ! Blanche de peau, mais noire de coeur, j’ai mal à mon coeur noir quand je vois circuler de main en main des boules de mercure. Et surtout quand je comprends que personne ne connaît les risques liés à l’utilisation du mercure. Quand on sait que chez nous, en France, même les thermomètres au mercure sont interdits, au cas où malheureusement, le thermomètre casserait ! Mais que faire ? L’orpaillage est aussi un moyen rêvé de faire fortune : vaut-il mieux mourir jeune et riche ou jeune et pauvre ? Courage le Fou, ta voix sera un jour entendue.
    Peterpane

    repondre message

Copyright Les Editions Le Pays | SPIP