Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5587 du jeudi 17 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

samedi 19 avril 2014

NEGOCIATIONS GOUVERNEMENT/ SYNDICATS

  32 points débattus, accord sur 19
Publié le dimanche 24 mars 2013

Page visitée 1893 fois

La rencontre annuelle gouvernement/syndicats des travailleurs au titre de l’année 2012 s’est achevée le 21 mars 2013 à Ouagadougou par un communiqué final. Ledit document contient les 19 points des 32 en débats sur lesquels le gouvernement et les syndicats se sont accordés concernant les revendications de 2012.

Les débats pour s’accorder sur les mots et le contenu du communiqué final ont été longs entre les ministres représentant le gouvernement et les responsables des différents syndicats. La signature du document devant la presse était initialement prévue le 21 mars 2013 à midi avant d’être repoussée à 17h. C’est finalement à 20h 52mn que le ministre de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, Vincent Zakané, accompagné d’autres membres du gouvernement et des responsables syndicaux, a fait son entrée dans la salle des travaux de la rencontre gouvernement/syndicats située au 4e étage de l’immeuble Baoghin. La longue attente, d’environ 4 heures, prenait fin du même coup pour faire place à la signature du communiqué final de 10 pages. Après c’est l’échange du document entre le ministre Vincent Zakané et le président de mois des centrales syndicales, Paul Nobila Kaboré. Par la suite, le secrétaire général du ministère de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, Koudbi Sinaré, a donné lecture du communiqué final à l’attention de l’assistance. Il en ressort que sur 32 points de revendication qui étaient sur la table de discussions, il y a eu accord entre le gouvernement et les syndicats sur 19. Les points d’accord vont de la prise de dispositions nécessaires concernant les avancements de 2012 à la prise de textes et mesures d’applications de la loi n° 033-2009/AN du 16 juin 2009 portant régime foncier rural pour éviter les expropriations abusives des paysans de leurs terres en passant par la suppression de l’IUTS (Indemnité unique sur les traitements et les salaires) sur les primes et les indemnités de départ à la retraite pour compter du 1er janvier 2007, la prise d’un texte réglementaire sur les modalités de retenue de salaires pour fait de grève au plus tard le 30 avril 2013, etc. (voir encadré). Outre ces accords sur des points de la plateforme revendicative de 2012, le gouvernement s’est engagé à poursuivre la mise en œuvre d’engagements pris en 2011. Lesdits engagements sont au nombre de six et vont de l’adoption en Conseil des ministres, avant le 30 avril 2013, du projet de décret portant modification du Kiti AN IV-023/CNR/BUD du 23 août 1986 portant fixation des modalités et des tarifs des transports définitifs par voie terrestre à la relecture, avant le 30 juin 2013, du décret relatif à la grille indemnitaire sur la base de l’étude diagnostique du système indemnitaire applicable aux agents de la Fonction publique élargi au système de rémunération de base en cours de finalisation. Autres engagements dignes d’intérêt pris par le gouvernement : l’assouplissement des conditions d’octroi de prêts en faveur de l’économie informelle ; l’adoption en Conseil des ministres, au plus tard le 30 avril 2013, du projet de décret sur l’uniformisation du taux d’annuité à 2% pour tous les retraités de la CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale) pour compter du 1er janvier et la revalorisation des pensions inférieures à 50 000 F CFA de 40%, etc.
Le gouvernement a aussi pris des engagements complémentaires. Ils sont au nombre de cinq et portent sur le renforcement des actions de suivi et de contrôle de l’application de la législation du travail ; l’appui aux partenaires sociaux dans la négociation et l’adoption des conventions collectives en cours d’élaboration ; le respect des textes relatifs à la liberté syndicale dans les secteurs public et privé ; le renforcement des capacités des mandants tripartites dans le domaine de la législation sociale à travers notamment des sessions de formation et, enfin, la promotion de la culture du dialogue social au niveau national et particulièrement au sein de l’entreprise.
Pour rappel, les négociations gouvernement/syndicats de 2012 avaient été ouvertes par le Premier ministre Luc Adolphe Tiao le 18 décembre 2012. Elles se sont poursuivies le 25 février et le 21 mars derniers.

Les 19 points d’accord

1- La prise de dispositions nécessaires pour que les avancements de 2012 soient constatés courant 2013 ;

2- La suppression de l’IUTS sur les primes et les indemnités de départ à la retraite pour compter du 1er janvier 2007 ;

3- La poursuite et le renforcement du contrôle des prix et de la qualité des produits de grande consommation soumis à la réglementation ;

4- La reconstitution de la carrière des monitrices des garderies populaires avant la fin de l’année 2013 ;

5- La poursuite et le renforcement des contrôles périodiques des établissements d’enseignement et des cliniques privés ainsi que le respect des cahiers de charges ;

6- La poursuite et le renforcement de la politique visant la prise en charge gratuite des urgences médicales, chirurgicales et obstétricales ;

7- Le règlement définitif des dossiers sociaux résiduels objet de recommandations pertinentes du Comité paritaire gouvernement/ syndicats institué par le gouvernement. Dans ce cadre, le règlement des droits sociaux dus aux ex-travailleurs de l’ex-ONDF et des travailleurs de l’ex-Faso Fani bénéficiaires de décisions judiciaires individuelles sera effectué avant le 30 avril 2013 ;

8- L’adoption, avant la fin de l’année 2013, des différents textes nécessaires à la mise en œuvre des élections professionnelles ;

9- La relecture de l’arrêté portant création du comité paritaire de suivi des rencontres gouvernement/ syndicats avant le 30 juin 2013 ;

10- La prise d’un texte réglementaire sur les modalités de retenue de salaires pour fait de grève au plus tard le 30 avril 2013 ;

11- Le renforcement des contrôles des parquets dans les Maisons d’arrêt, les commissariats de police et autres lieux de garde-à-vue afin de prévenir et réprimer la torture ainsi que l’élaboration, au cours de l’année 2013, d’un avant projet de loi portant définition et répression de la torture au Burkina Faso ;

12- Le renforcement de l’indépendance affective de la justice notamment dans le cadre de la relecture de la loi organique du 13 décembre 2001 portant statut du corps de la magistrature et de la loi du 13 décembre 2001 sur le Conseil supérieur de la magistrature et de leurs textes d’application au plus tard au cours du premier semestre de 2014 ;

13- La traduction effective devant les tribunaux des auteurs de crimes économiques et de sang ;

14- La mise à disposition de la justice des moyens nécessaires pour faire la lumière sur les crimes commis à l’occasion des manifestations de février 2011 à Koudougou et des tueries de Guenon ;

15- La prise de mesures concrètes et efficaces contre la corruption et la fraude ;

16- Le respect des textes réglementaires en vigueur en matière de procédure d’entente directe dans l’attribution des marchés publics et la réforme de la procédure de résiliation dans le cadre de la relecture des textes relatifs aux marchés publics ;

17- La poursuite du recouvrement des créances de l’Etat en souffrance dues notamment par des responsables ;

18- La poursuite judiciaire contre les contribuables coupables d’infractions fiscales graves ;

19- La prise des textes et mesures d’application de la loi n°033-2009/AN du 16 juin 2009 portant régime foncier rural pour éviter les ex-propriations abusives des paysans de leurs terres.

Source  : Communiqué final

Séni DABO

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

7 Messages

  • NEGOCIATIONS GOUVERNEMENT/ SYNDICATS 24 mars 2013 23:51, par Jamanatigui

    Des points dd’accord vagues qui susciteront d’autres interprétations. Dans tous les cas, c’est le gouvernement qui sort gagnant dans la mésure où ça lui permettra de gagner d’avantage de temps.

    repondre message

  • NEGOCIATIONS GOUVERNEMENT/ SYNDICATS 25 mars 2013 08:04, par Bouglass

    La plupart des points d’accord sont non mesurables, non quantifiables et non vérifiables sur le terrain ! Dans un monde où ce qui a fait objet d’accord doit être encore point de revendication l’année suivante, pendant combien de temps il faudra attendre avant de se voir satisfait ?

    Des négociations, on en veut mais des négociations en spirales, on finit par s’en démarquer et par se poser des questions sur la bonne foi de toutes les parties. Comme un conclave de sorciers dupeurs criant dans l’ombre : « Habemus bêtam plumitum » (Nous avons une bête à plumes=des dupes)

    repondre message

  • NEGOCIATIONS GOUVERNEMENT/ SYNDICATS 25 mars 2013 08:13, par Kôrô Yamyélé

    - Il faut changer le Ministre de la Fonction Publique. Il est trop tatillon et ne prend pas ses responsabilités. Il est trop méfiant en plus. Exagérément méfiant !

    Il faut l’enlever et mettre quelqu’un qui veut travailler.

    Par Kôrô Yamyélé

    repondre message

  • NEGOCIATIONS GOUVERNEMENT/ SYNDICATS 25 mars 2013 08:57, par Meg’d

    Ah, les syndicalistes Burkinabè, toujours à la recherche du minima. Pourquoi ne pas demander par exemple une hausse du SMIG ? Commencez par la base et le reste coulera comme l’eau de source.

    Prenez de la graine sur les mouvements syndicalistes des autres pays de la sous région.

    repondre message

  • NEGOCIATIONS GOUVERNEMENT/ SYNDICATS 25 mars 2013 12:29, par l’écrivain public

    vivement que le gouvernement se penche sur les problèmes que rencontrent les travailleurs et aussi des autres couches.
    Mais ce que je voulais savoir est ce qu’il y’aura une retroactivité des mesures qui seront prises en ce qui concerne la suppression de l’uits sur la prime. l’Etat va t-il reverser le montant au fin de remboursement.

    repondre message

  • NEGOCIATIONS GOUVERNEMENT/ SYNDICATS 25 mars 2013 15:14, par lejumeau

    Bravo à toutes les parties !!!Cependant, l’ensemble des points sur lesquels un consensus a été trouvé ne semble pas prendre en compte les préoccupations réelles des travailleurs du Public ou du Privé.Messieurs les représentants du syndicats, vous avez trouvé consensus sur des concepts et non des préoccupations vecues des travailleurs.

    repondre message

    • NEGOCIATIONS GOUVERNEMENT/ SYNDICATS 25 mars 2013 15:35, par Kôrô Yamyélé

      - LEJUMEAU, ces responsables syndicats sont des vendus et des achetés ! ! ! !

      Il faut envoyer des scorpions les piquer sérieusement aux fesses comme tu es jumeau.

      Par Kôrô Yamyélé

      repondre message

Copyright Les Editions Le Pays | SPIP