Logo
Espace eau
Espace environnement

Le Pays N°5587 du jeudi 17 avril 2014
Rejoignez-nous sur
23ème année
Archives
Flux
Espace pub

AVIS ET ANNONCES
la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, lance pour le compte de ladite société, un avis a manifestation d’intérêt pour :

- Recrutement de trois consultants individuels pour l’actualisation des études
et le suivi-contrôle des travaux

PDF - 79.1 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études d’actualisation, d’adaptation, d’implantation d’infrastructures hydrauliques pastorales ;
du suivi-contrôle et de coordination des travaux dans les zones pastorales de Bagrépôle.

PDF - 91.3 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- Recrutement d’un consultant (cabinet) pour la réalisation des études techniques, le suivi, contrôle et la coordination des travaux de construction de trente villas économiques à Bagré au profit de Bagrépôle.

PDF - 85.6 ko
Cliquez ici pour télécharger l’avis

- D’autres annonces : cliquez ici


LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis plus de 20 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 92.3 FM 

Les Editions Le Pays, le premier groupe de presse privée au Burkina


Interdit de sourire

Derrière l’expression française

En avoir plein les bottes : être fatigué d’avoir trop marché.

Ex. : Mesure la distance que nous avons parcourue ! J’en ai plein les bottes !

Citation
Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346



NOTRE EQUIPE

- FONDATEUR

Boureima Jérémie SIGUE
fondateur@lepays.bf

- DIRECTEUR DE PUBLICATION /DIRECTEUR GENERAL

Beldh’or Cheick SIGUE
dg@lepays.bf

- REDACTEUR EN CHEF

Boundi OUOBA
Tél : 00226 71 72 35 56

- REDACTEUR EN CHEF ADJOINT

Dabadi ZOUMBARA

- REDACTEUR EN CHEF DÉLÉGUÉ CHARGE DES REPORTAGES

Ben Issa TRAORE

- SECRETAIRE GENERAL DE LA REDACTION

Ben Issa TRAORE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DES PROVINCES

Colette DRABO

REDACTEUR EN CHEF DLEGUE CHARGE DE ACTU BURKINA

Yannick SANKARA

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE VOTRE SANTE

Françoise DEMBELE

- REDACTEUR EN CHEF DELEGUE CHARGE DE EVASION

Christine SAWADOGO

- CHEF DE DESK SPORT

Antoine BATIONO

- REDACTEUR E EN CHEF DELEGUE CHARGE DE L’INTERNET

Seydou TRAORE

- EQUIPE DE REDACTION

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Antoine BATTIONO

Christine SAWADOGO

Ahmed NABALMA

Dabadi ZOUMBARA

Yannik SANKARA

Boundi OUOBA

Seydou TRAORE

Ben Issa TRAORE

Josias Zounzaola DABIRE

Boureima DEMBELE

Françoise DEMBELE

Colette DRABO

Cathérine PILABRE

- CREDIT PHOTOS

Aristide OUEDRAOGO

Etienne KAFANDO

Moussa Nagabila

- MAQUETTE, PHOTOCOMPOSITION

Adama SAWADOGO

Delphine TIENDREBEOGO

Haoua SAWADOGO

- DIRECTEUR COMMERCIAL ET DE L’IMPRIMERIE

Daniel OUEDRAOGO

Evasion
Votre sante

La une en image


Sondage


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Newsletter
Adresse email :  
Inscription
Désinscription

Météo

Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

samedi 19 avril 2014

PROJET POLE DE CROISSANCE DE BAGRE

  Un intérêt pour les hommes d’affaires
Publié le lundi 4 mars 2013

Page visitée 402 fois

Le Club des Hommes d’Affaires Franco-Burkinabè (CHAFB) a organisé le 28 février dernier à Ouagadougou, un dîner-débat autour du thème « Bagré Pôle ». Il s’est agi pour les hommes d’affaires de cerner les contours et les opportunités d’affaires sur le Projet Pôle de Croissance Bagré (PPCB). Chefs de projets, responsables d’institutions, d’entreprises et consultants ont effectué le déplacement.

Bagré est une localité à potentialités énormes avec de grandes superficies de terre profondes (au moins 500 000 hectares classés zone d’utilité publique dont 58 000 hectares comme zone de concentration). Il y a aussi un grand réservoir d’eau et d’importantes ressources naturelles offrant des possibilités d’exploitations agricole, animale et halieutique. Bagré offre en plus un potentiel éco-touristique important. Tous ces éléments permettent ainsi de créer des conditions favorables à des investissements productifs et donc à grand intérêt pour les hommes d’affaires. C’est ce qui ressort du dîner-débat organisé le 28 février 2013 par le Club des Hommes d’Affaires Franco-Burkinabè (CHAFB) à Ouagadougou. Le débat a été animé par le ministre de l’Agriculture et de la sécurité alimentaire, Mahama Zoungrana.
Situé dans la région du Centre-Est du Burkina Faso à 240 kms de Ouagadougou, Bagré est devenu depuis 2010 un projet pilote de l’Etat burkinabè qui a déployé d’importants investissements pour sa mise en valeur. Et ce, dans le but d’améliorer la compétitivité et favoriser la diversification économique du Burkina Faso. Le projet est prévu pour s’achever le 30 novembre 2017.

Le ministre Mahama Zoungrana a présenté les contours du Projet pôle de croissance bagré et donné ses potentialités économiques. A l’en croire, le Projet Pôle de Croissance de Bagré s’inscrit dans la vision de la Stratégie pour la Croissance Accélérée et le Développement Durable (SCADD) du gouvernement burkinabè. Son objectif est de contribuer à l’accroissement de l’activité économique de la zone par le développement de l’agriculture commerciale, la transformation agroalimentaire et bien d’autres activités. Selon le ministre, les principaux groupes cibles du projet sont entre autres, les opérateurs et investisseurs privés nationaux et étrangers, les Petites et Moyennes Entreprises (PME) d’exploitation et de transformation agricoles. Les institutions publiques et les organismes d’appui au développement économique ne sont pas en reste. Les hommes d’affaires n’ont pas manqué de poser des questions et des inquiétudes quant aux stratégies mises en place pour le suivi du projet, les mesures incitatives de financement et bien d’autres. Le ministre a rassuré les hommes d’affaires sur la possibilité de faire des investissements très rentables et dans des conditions sécurisées. « Un certain nombre de mesures et de reformes permettent d’inciter à l’investissement » a-t-il conclu.

Cathérine PILABRE (Stagiaire)

Répondre à cet article

......................................................
| |
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}
Copyright Les Editions Le Pays | SPIP