Le pays
Les Editions Le Pays, l'information juste et indépendante
jeudi 17 avril 2014
ACCUEIL| Le Pays |Evasion | Insertions de Pub | Abonnements |Admin |


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail : ed.lepays@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Notre siège
VOTRE SANTE N°205 de juillet 2013

FAIBLESSE SEXUELLE

Des causes et des solutions

La faiblesse sexuelle est une affection qui touche la femme comme l’homme. Elle se manifeste chez l’homme par une impossibilité d’obtenir une érection complète ou par une éjaculation précoce ou rapide. Chez la femme la faiblesse sexuelle se manifeste par une incapacité à jouir sexuellement. La femme sexuellement froide, ressent un blocage de ses aptitudes émotives, elle ne ressent plus aucune excitation, certaines même ressentent des douleurs quand elles ont des rapports sexuels. Le diagnostic au LIFE LONG comme d’habitude se fait suite a l’iridologie (bilan a traves de l’iris) a traves ce bilan on va avoir une idée sur l’état de santé du patient qui se présente et à ce niveau on va connaître la cause de l’affection pour arriver à bien traiter le sujet en question.

Chez l’homme pour avoir une érection complète, il faut que plusieurs conditions soient réunies au même moment : physiques, biochimiques et psychologiques. Le sexe doit être normalement développé, recevoir une irrigation sanguine, imprégné d’une quantité suffisante d’hormones males (testostérone et dihydrotestostérone) et son innervation doit n’avoir subi aucun traumatisme. Chez la femme cela est comparable, car les vaisseaux sanguins ne font plus leur travail et le clitoris reste à l’intérieur. Les glandes ne fournissent aucune sécrétion et l’ouverture du vagin reste sèche. Elle peut participer avec son mari dans la pratique sexuelle mais sans la moindre excitation. C’est en cela qu’elle diffère de l’homme sexuellement faible. Au niveau de cette maladie on peut citer plusieurs causes

Les causes toxiques : Par altération de la conscience et de la sensibilité : alcoolisme, cocaïne, héroïne, méthadone. Par son action vasculaire : le tabagisme

Les causes métaboliques :
- le diabète (mécanisme neurologique et(ou) vasculaire
- l’obésité.
- dyslipidémie (augmentation du cholestérol et des triglycérides)
- cirrhose du foie

Les causes iatrogènes c’est à dire médicamenteuses :
- Tous les neuroleptiques y compris le sulpiride
- les antidépresseurs : tricycliques, IMAO, lithium.
- les anxiolytiques, surtout les benzodiazépines à forte dose
- de nombreux antihypertenseurs : centraux, bêta-bloquants, diurétiques hyperkaliémiants
- hormones : estrogènes, antiandrogènes, antagonistes de la LH-RH. Ils ne sont administrés à l’homme que dans des cas très particuliers.
- De nombreux autres médicaments : citons les fibrates (traitement des dyslipidémies), anti H2 (anti ulcéreux telle la cimétidine, en vente libre), digitaliques (digoxine), cytostatiques (chimiothérapie). La liste n’est pas exhaustive, consultez la notice de vos médicaments

Les causes plutôt vasculaires :
- homme de plus de 35 ans, avec des facteurs de risques artériels. le début est progressif ainsi que l’aggravation
- l’érection, si elle existe, n’a pas une rigidité suffisante.
- disparition des érections nocturnes (s’il existe des érections nocturnes on peut exclure toute cause vasculaire)
- pas d’amélioration avec un autre partenaire, une stimulation visuelle, ...

Les causes hormonales :
- c’est une cause rare en fait, il y a une chute de la libido (disparition de l’envie, du désir). Il existe des érections nocturnes de rigidité normale, mais rares.
- Il existe d’autres signes de carence d’hormones mâles : diminution de la pilosité, atrophie des organes sexuels, développement des seins

Cause neurologique : C’est une cause rare aussi. La maladie neurologique est le plus souvent déjà connue :
- sclérose en plaques, Parkinson, traumatisme de la moelle, chirurgie sur le pelvis (le bas-ventre), fracture du bassin...

Cause psychologique : De loin, la cause la plus fréquente.
- en général il s’agira d’un patient jeune. Le début est souvent brutal.
- Point important il y a des érections nocturnes
- les stimulations visuelles peuvent provoquer des érections.
- L’impuissance subira des variations suivant les jours, les circonstances ou la partenaire, et la perte de l’érection se produira plutôt dès la pénétration.
- Les raisons à l’origine du trouble peuvent être fort diverses : * ratage des premières expériences sexuelles (éjaculations précoces, pannes). Education rigide * anxiété, névrose, conflit conjugal ou familial, évènements stressants, décès, peur de maladie sexuellement transmissible, peur de l’échec, environnement stressant, surmenage, "usure" du couple. * la partenaire peut être en cause : a-t-elle un désir ? Est-elle « active » ? Est-elle frigide ? Est-elle peu désirable physiquement ou psychologiquement ?

Il est très important d’expliquer les éjaculations précoces qui concernerait 30% des hommes ! ! Elle se définit comme une éjaculation moins de 2 minutes après la pénétration, au pire avant celles-ci.... Banal lors des premiers rapports ou occasionnellement, elle va perturber la vie de couple si la situation s’éternise. Divers mécanismes plus ou moins imbriqués sont invoqués
- L’hypersensibilité du gland
- La commande centrale. Notion qui fait intervenir à la fois les centres spécialisés de la sexualité et les neuromédiateurs comme le démontrent les troubles de la libido des dépressions et ceux induits par des traitements
- Une origine psychologique Probablement fréquente, mais ce qui est sûr c’est que la crainte de l’échec ne va faire que le précipiter. Une sorte de cercle vicieux (si j’ose dire)...
- Bref, pas d’explication complète du phénomène.

Le cas de la masturbation

Un sujet qu’on ne peut pas le négliger c’est la masturbation. Elle fait partie du développement normal de l’enfant :
- à partir du 8e mois la masturbation du nourrisson est une exploration du corps.
- elle se fait rare vers l’âge de 2 ans pour réapparaître vers 3 ou 4 ans, c’est le début du stade phallique.
- après la masturbation infantile apparaît la masturbation pubertaire vers 13 / 14 ans parallèlement à la découverte de la sexualité et à l’explosion hormonale. Il est impératif de ne pas culpabiliser l’enfant et de ne pas réprimer ses manifestations sexuelles. La fréquence de la masturbation est si grande qu’elle peut être considérée comme normale, et pas seulement chez le petit garçon... A l’âge adulte, la masturbation persiste peu ou prou suivant les fantasmes, les besoins de chacun et les circonstances (relations du couple trop rares ou non satisfaisantes, célibat, isolement, prisons, etc...). Elle témoigne cependant d’un manque affectif ou du moins d’un manque de satisfactions sexuelles plus normales... La masturbation ne devient vraiment anormale (névrotique) que si elle devient exclusive (les inhibitions entravant l’acte sexuel normal), ou si elle rentre dans le domaine du TOC (elle correspond alors à un rite dont le sujet ne peut se passer) ou si elle s’accompagne d’un sentiment de culpabilité majeure. Elle peut devenir perversion dans certaines relations sadomasochistes ou homosexuelles. La culpabilité de la masturbation vient des cultures religieuses où l’acte sexuel est corrélé à la reproduction, et par des croyances populaires conférant à la masturbation la genèse de certaines maladies (tuberculose, surdité, folie). Lié au mythe de Prométhée (découverte d’un secret prohibé), la culpabilité est encore aggravée par le sentiment que la masturbation est le reflet d’une sexualité anormale. Dans l’immense majorité des cas, la masturbation est donc normale et sans danger, sans qu’elle soit recommandable car elle reste un plaisir solitaire et narcissique, piètre et triste substitut à une relation amoureuse sincère. La masturbation serait l’apanage de l’homme... on l’a cru longtemps mais des études récentes prouvent le contraire : Le nouveau rapport Hite montre que pour les femmes, la masturbation est le meilleur moyen d’atteindre l’orgasme et elle en concernerait 85% des femmes. La pénétration par un homme, elle, ne marche qu’une fois sur trois... de plus le rôle du clitoris y est mis en exergue et serait trop négligé par les hommes… Quand on parle du masturbation c’est tres inportant de ne pas oublier de siter L’orgasme : Qui est le faite de pousser l’acte organique résultant de la copulation jusqu’à son paroxysme naturel. Les quelques instants précédant l’orgasme, la tension musculaire augmente soudainement à un niveau incontrôlable physiquement sans que le désir sexuel ne s’empare du corps tout entier L’orgasme est donc, en plus d’être l’un des secrets de la création d’Allah, un appétit masculin et féminin, apaisé après une rencontre sexuelle mais jamais dissipé. L’acte sexuel est donc un acte d’atténuation non un acte de saturation. La satisfaction dépend du consentement de l’homme et de la femme quant aux pulsions de la séduction et de l’attirance vers l’autre dans une ouverture d’esprit sans obstacle ni barrière.

les Conséquence sont
- Chez le couple on voit une Altération de sa relation affective et de son intimité.
- Chez l’homme on remarque un manque de confiance en soi, une dévalorisation de sa propre image (dépression).
- Chez sa partenaire, c’est la peur de ne plus séduire, et la crainte de réveiller l’angoisse de son partenaire, et cette partenaire finira par rejeter son partenaire, pour éviter les échecs répétitifs et les conflits qu’ils entraînent dans le couple.
- La rupture de la communication s’installera dans le couple, pourra, à la longue, être responsable d’une séparation.

Conseils pratiques a lifelong

On travail à éliminer le stress et la fatigue et les soucis professionnels qui sont souvent responsables de pannes sexuels.
- On commence à rétablir une communication érotique et sensuelle entre les partenaires et à retrouver la confiance et un comportement positif.
- A éliminer la peur, l’érection est un mécanisme involontaire. Pour avoir une bonne érection il ne faut pas avoir peur d’en avoir une mauvaise, et il faut laisser aller à l’érotisme qui émane de l’autre en oubliant son sexe, car toute concentration de l’esprit, sur autre chose qu’un stimulus érotique empêchera l’érection de se produire.
- A arrêter de fumer : de mauvaises habitudes de vie telles que le tabagisme perturbent les mécanismes vasculaires de l’érection. Le tabac bloque progressivement les petites artères, nuisant au flux sanguin nécessaire pour l’érection
- A limiter la consommation d’alcool : une consommation d’alcool importante peut vous détendre trop et causer un trouble d’érection en endormant votre système nerveux et vos reflex.
- A changer certaines médicaments dont ses effets secondaires l’impuissance par d’autre qui n’ont pas ses effets nocifs par exemple a base des plantes en collaborant avec le médecins traitant en citons de ces médicaments les antihypertenseurs, les antidépresseurs, les antipsychotique, les anticonvulsivants contre l’épilepsie, la cimétidine (pour diminuer la sécrétion d’acide gastrique et d’autre médicaments…
- A éliminer la constipation avec un régime alimentaire riche en fibre avec un bon apport hydrique 2 litre de l’eau par jour et de plus.

Ejaculation precoce :
- Comprimer le pénis quand vous sentez que l’orgasme est imminent, comprimez votre pénis à la hauteur du gland jusqu’à ce que la sensation d’éjaculation imminente disparaisse.
- Pratiquer l’exercice de Kegel les exercices de Kegel peuvent contribuer à retarder l’éjaculation. Vous n’avez qu’à contracter les fesses pendant 10 secondes. Faites ces exercices plusieurs minute 2 ou 3 reprises au cours de la journée. Lors de relations sexuelles, certains hommes peuvent prolonger leur érection en contractant ces muscles, d’autres y arrivent en les relachant
- Se détendre l’éjaculation précoce est un problème lié a l’anxiété, vous pouvez apprendre à maîtriser votre stress en faisant, par exemple de l’exercice ou de la relaxation.
- Prendre le temps faire l’amour n’est pas une course contre la montre. Prenez le temps de communiquer affectueusement et tendrement avec votre partenaire.
- Pratiquer l’arret-départ consiste à stimuler le pénis jusqu’au moment qui précède l’éjaculation et à arrêter. Répétez l’exercice plusieurs fois. Adopter de saines habitudes alimentaires. Un régime alimentaire riche en gras peut faire autant de tort au pénis qu’au cœur. Mangez mieux ; perdez du poids, si cela est nécessaire et faites de l’exercice plusieurs fois par semaine, en parallèlement le régime alimentaire sera riche en vitamines (principalement la E) En début de repas qui contient du chou des épinard, les pommes, des persils crus ou haché, les légumes et les salades à feuilles vertes : céleri branche, choux cresson, épinard, pissenlit, carotte, navet, lentille, œufs le huiles d’olive et les poissons,gengenbre etc

Concernant le traitement a life long Il y a un protocole de produits américaine naturels a base des plantes et des herbes et qui n’ont pas des effets secondaires ni des contre indications ; ces produits augmentes l’énergie sexuelle, et nourrissent les organes sexuelles d’autre qui régularisent le taux et la sécrétion hormonale au niveau des organes génitaux (testicule, penis, vagin et les ovaires) et un autre produits pour fortifier la capacité et la performance sexuel. Le traitement comprend encore une machine qui s’appelle MILTA de la famille médicale RIKTA ; cette machine traite par le laser et les rayons magnétique et infrarouge, elle sert a stimuler l’organe génitale pour qu’il y a une bonne sécrétion hormonale même elle régularise le flux sanguine et l’irrigation de l’appareil génital, en pratique une sonde rentre dans l’anus et arrive jusqu’à la prostate et en diminuant le volume de prostate s’il est hypertrophié même en travail sur le pénis et les testicules. Tant que chez la femme on travail sur les ovaires par une sonde qui rentre dans le vagin et réanime l’appareil sexuelle féminine. C’est vrai que le problème sexuelle c’est un sujet tabou, il ne faut pas parler de ce thème tant que ce problème la touche la famille à l’origine et ses conséquences envers la famille sont très dangereuses. Qui ce soit votre age ou votre sexe et tu souffre d’un problème sexuelle lifelong résoudre ton problème par ses machines qui sont très développés même par ses produits naturel a 100% qui n’ont pas des effets secondaire ni des contre indications et qui sont fabriqué au états unis. "Etre et rester en bonne santé, telle est ma philosophie pour bien profiter de la vie. En avez-vous une Meilleure ?"

DR ELIAS AMM DR EN NATUROPATHIE & IRIDOLOGIE Email : elieelamm@hotmail.com Cell : 71 22 45 12

 

17e année



Météo
C©pyright Les Editions le Pays 2008